Tous droits réservés :
dansnosreves ®

 

.
.

Bud & Charlie

Un chat cavale sur les touches d’un piano à la poursuite d’un oiseau en origami - nom japonais de l’art du pliage du papier -. On découvre qu’il ne s’agit pas d’un papier ordinaire mais d’une partition, celle du morceau Ornithologie (étude des oiseaux) du célèbre saxophoniste Charlie Parker. Le surnom de ce dernier était Bird (l’oiseau). Il vécu une grande partie de sa vie chez la baronne Pannonica de Koenigswarter, anglaise excentrique, fille de Charles Rothschild, mariée au baron Jules de Koenigswarter.
Appréciant avec enthousiasme le jazz bebop, dont elle fut la bienfaitrice et la mécène dans les années 1950-1960, elle adorait l’atmosphère enfumée des jam sessions des club de jazz new-yorkais, buvait, fumait et entretenait 120 chats dans une superbe maison sur les rives du New Jersey avec vue panoramique sur Manhattan. De nombreux jazzmen à la dérive ou simplement fauchés comme Thelonious Monk, Bud Powell ou Charlie Parker - qui mourut chez elle - trouvèrent refuge dans cette maison.
Élève brillant de Monk, Bud Powell devint bientôt renommé pour son agilité à jouer avec précision les tempo les plus rapides, pour ses solos bop inspirés et pour sa compréhension et sa transposition au piano des idées que Charlie Parker avait soudainement mises à jour.
Il laissa ainsi son empreinte dans l’histoire du jazz, en poursuivant les envolées lyriques de Charlie Parker. Bud & Charlie est une évocation de cet épisode. C’est pourquoi notre chat est si particulier - sa tête est en forme de note noire, ses moustaches parallèles comme une portée ; et ses pattes et sa queue ?
C’est aussi un hommage à Pannonica sans qui le jazz n’aurait peut-être pas connu un tel développement.

.


90 x 50 cm - 300 €

.

60 x 30 cm - 200 €

.

Bird : 30 x 30 cm - 100 €